Port offert : 0%
Premier rasoir

Premier rasoir : comprendre d'où vient l'objet qu'on utilise

On trouve toute sorte d’instruments pour se raser dans nos supermarchés. Entre les modèles multilames et les monolames plus anciens, le choix est parfois difficile. Pourtant l’histoire du rasoir montre que cela n’a pas toujours été le cas. On a retrouvé des traces du premier rasoir qui daterait de 30000 ans avant J.C, puis de petites évolutions pendant l’ère égyptienne, pour en arriver à des modèles plus complexes aujourd’hui. Le choix était assez restreint et les ustensiles plutôt rudimentaires. Pourtant, cela n’empêchait pas nos ancêtres de supprimer leur pilosité faciale avec efficacité. Pour mieux comprendre pourquoi, notre équipe vous décrit le premier rasoir et ses caractéristiques.

Le premier rasoir découvert

Comme on vous l’a précisé auparavant, le premier rasoir qui a été retrouvé au cours de fouilles archéologiques daterait de 30000ans avant J.C. Cela témoigne du fait que les tous premiers hommes avaient pris conscience de l’importance du rasage. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette volonté de se débarrasser du système pileux. Il y a bien évidemment l’aspect esthétique, mais c’est surtout le fait que c’est à ce moment que l’homme a commencé à se mettre à l’abri. Dans sa grotte, et grâce au feu, il faisait plus chaud, il fallait donc trouver une solution pour éviter les sensations de chaleur.

Le premier rasoir : un ustensile rudimentaire

Alors qu’aujourd’hui on trouve des accessoires qui mélangent plastique dur et acier inoxydable, nos ancêtres concevaient des outils à partir de coquillages et de silex. Le premier rasoir à avoir été retrouvé devait donc plus servir à couper la peau plutôt que les poils.

D’ailleurs, de nombreux archéologues et historiens ont démontré qu’à cette époque le rasage consistait plus à une scarification qu’à une suppression de la pilosité. Ce n’est que plus tard, avec la fabrication d’accessoires en bronze et en or que les systèmes pileux ont pu être séparés de la peau sans coupures.

Que conserve-t-on du premier rasoir ?

A vrai dire, il ne reste plus rien du tout premier rasoir, si ce n’est la partie tranchante que l’on fait glisser sur le visage. Désormais, les entreprises utilisent de l’acier inoxydable pour produire leurs outils. Ils le combinent même avec du plastique ou des matières plus nobles à travailler comme le bois ou la résine. De même, avant un silex était suffisant pour devenir « imberbe », aujourd’hui il faut accompagner cette étape de produits cosmétiques avant, pendant et après pour rendre le moment plus confortable.

Comme vous l’aurez compris, il ne reste plus grand-chose du rasoir ancien et de la motivation de son utilisation. Aujourd’hui c’est avant tout une question esthétique qui consiste à conserver une peau douce et lisse ou à dessiner les contours d’une barbe.

 

À lire également :

-Pogonotomie