Port offert : 0%
Rasoir à une lame

Rasoir à une lame : le guide pour comprendre les différents modèles

Depuis nos ancêtres néolithiques qui supprimaient leur pilosité faciale avec des coquillages, ce rituel a bien changé. Il existe aujourd’hui des accessoires et des produits de toutes sortes pour nous rendre la tâche plus facile. Le rasoir a lame est aujourd’hui bien plus efficace qu’autrefois.

Pourtant il existe encore des modèles créés il y a plus de cent ans dont les performances restent inégalées. C’est notamment le cas du rasoir à une lame qui connaît un renouveau depuis quelques années. Il profite notamment d’un retour en force de la barbe et par conséquent des barbiers qui ont réussi à le remettre au goût du jour. Aujourd’hui, on vous donne les conseils pour sélectionner votre instrument.

Choisir le rasoir à une lame plutôt qu’une solution multilame ?

Le rasoir à une lame est considéré par les professionnels de la barbe comme l’outil le plus précis et le plus efficace de toutes les solutions de rasage. En effet, son unique lame permet d’être au plus près de la peau et donc de s’attaquer au poil en profondeur. La peau gagne alors en douceur et le poil met plus de temps avant de repousser. De même, en utilisant ce type d’outil, vous réduisez le nombre de passages sur la peau et par conséquent vous diminuez le risque d’irritations et de coupures.

L’utilisation d’un rasoir à une lame est aussi une question d’état d’esprit. Si vous n’êtes pas intéressé par son côté traditionnel, alors vous pouvez n’y trouver aucun intérêt particulier. De même, si vous manquez de patience, alors cet objet n’est pas fait pour vous. Il faut du temps pour pouvoir le maîtriser à la perfection. Vous trouverez votre propre technique au fur et à mesure et seulement après quelques semaines, voire quelques mois.

Le rasoir à une lame : les différents modèles

Choisissez la précision

Le rasoir à une lame se décline en deux catégories : il y a celui avec une lame rétractable ou celui avec une tête fixe. Le premier est le plus ancien des accessoires encore utilisés aujourd’hui. Il s’agit du coupe-chou. Cet objet a été créé il y a plus de 500 ans et il est aujourd’hui encore le plus utilisé par les barbiers. Il leur permet d’être précis et d’avoir un résultat net et durable.

La shavette est une déclinaison de ce rasoir à une lame. La principale différence concerne la partie tranchante. Là où elle est fixe sur le coupe-chou, elle peut être changée sur la shavette. Ces deux modèles sont conçus pour durer, c’est pourquoi certaines entreprises vous proposent des objets fabriqués avec des matières de qualité comme du bois de chêne et du bois d’olivier. Le manche résiste ainsi à l’usure du temps et demeure un outil d’exception.

Il existe tout de même des inconvénients à ce matériel. Il est très dangereux quand on ne le maîtrise pas. Les risques de coupures graves sont assez élevés puisque l’acier tranchant est directement en contact avec la peau. Il faut pratiquer ce rasage à plusieurs reprises pour comprendre comment il fonctionne et comment éviter de se couper. A titre d’exemple, certains barbiers s’entraînent sur des ballons gonflables pour ne pas les percer. Un autre inconvénient est l’entretien. Si vous souhaitez le conserver très longtemps (et même le transmettre à votre enfant), vous devez en prendre soin. Pour cela, vous devez l’aiguiser avec un cuir adapté et un pate abrasive.

Préférez un modèle plus sûr

Etant donné la difficulté de se raser sans se couper avec le modèle cité précédemment, l’américain King Camp Gillette a créé à la fin du XIXe siècle le rasoir de sureté. Il s’agit également d’un rasoir à une lame dont les différences fondamentales sont qu’elle n’est plus rétractable et qu’uniquement quelques millimètres dépassent du peigne. Ainsi, il devient plus simple de se débarrasser des poils sans se couper gravement. En termes de résultat, il est aussi précis et net puisque les millimètres qui dépassent sont suffisants pour couper le poil en profondeur.

Les plaques coupantes d’acier peuvent aussi être changées lorsqu’elles commencent à s’abîmer. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’aiguiser votre matériel. De même, vous limitez les risques de mal le faire. Le remplacement reste simple : il vous suffit de dévisser le manche et de changer la lame. Ensuite, comme pour son ainé, le rasoir de sécurité est fait pour durer. Son manche est donc souvent conçu en matériaux uniques ce qui en fait un objet d’exception.

À lire également :

-Rasoir 5 lames