Port offert : 0%
Entretien coupe choux

Entretien coupe choux : laissez vous guider !

Pour beaucoup d’hommes aujourd’hui, le retour de la tradition est un point crucial dans leur mode de vie. L’usage du coupe choux fait bien-entendu parti des changements adoptés.

Plus que pour une simple question de mode ou de tendance, le retour de cet accessoire unique est le résultat d’un besoin de qualité et de bien-être. Quoi de plus beau qu’un visage bien rasé ou une barbe bien dessinée ?

Mais l’utilisation de cet accessoire nécessite d’une part une bonne maîtrise, et d’autre part un entretien régulier. On vous explique ici comment faire !

Rien de compliqué dans l’entretien du coupe choux

Vous avez récemment découvert qu’avec un coupe choux le rasage pouvait être différent, agréable et unique. C’est certain, et cela n’est plus à prouver ! Il n’y a qu’à voir les barbiers qui adorent à le manier avec précision et subtilité, un régale.

Mais pour qu’il rase toujours aussi bien, l’entretien du coupe choux est nécessaire. Il n’est pas compliqué, même plutôt simple. Certaines étapes doivent juste être suivies à la lettre. Tout d’abord, il faut savoir qu’après chaque rasage, il vous faudra tremper la lame dans de l’eau chaude. C’est ce que l’on peut d’ailleurs voir chez certains barbiers qui laissent tremper leur coupe chou dans un verre d’eau. Attention, dans le cas d’un barbier, vérifiez bien que celui-ci désinfecte la lame avant nouvelle utilisation, question d’hygiène cette fois-ci.

Ensuite, bien essuyer la lame avec un chiffon doux.

Dans le cas où vous ne vous rasez pas quotidiennement, il est préférable de protéger la lame avec de l’huile de vaseline.

  • Pour un entretien parfait du coupe choux, replacez-le dans son étui de protection fourni après chaque utilisation. Si vous le laissez traîner il peut exister un risque hygiénique d’une part, et d’autre part un risque de brèche au tranchant.
  • Pour la petite info, sachez qu’un coupe choux au repos pendant deux jours retrouve son tranchant d’origine. Voilà pourquoi les utilisateurs de ce rasoir sabre aiment en avoir deux lorsqu’ils se rasent quotidiennement.
  • L’entretien coupe choux nécessite également un affutage régulier (mais pas quotidien) pour que la lame reste bien tranchante et pour qu’elle glisse parfaitement sur la peau de votre visage.

L'affûtage : Etape cruciale dans l'entretien du coupe choux

Pour un bon entretien de votre lame, il faudra vous munir d'un cuir. Là, vous aurez deux options : le cuir raquette ou le cuir ceinture. On vous explique la différence...

Le cuir ceinture

Les barbiers préfèrent utiliser la ceinture pour une raison simple : il ont un crochet sur leur fauteuil qui permet de suspendre le cuir à ce dernier. L'affûtage de la lame devient donc facile et rapide dans ce cas. Chez vous c'est différent, il faudra trouver un endroit où accrocher la ceinture. Généralement la poignet de porte de la salle de bain fait très bien l'affaire. 

Le cuir en raquette

Pour débuter, il s'agit d'un excellent choix. Bien que la raquette soit parfois décriée, elle facilite l'usage au quotidien pour un particulier. Effectivement, sa poignet intégrée permet une prise facile et une utilisation optimale pour les débutants. Le modèle 56J de chez Herold est doté d'un tendeur à vis, qui permet en plus de gérer la tension du cuir (plus ou moins tendu) à l'aide d'une vis. Un must have pour débuter. Il est équipé de deux faces : l'une douce (qui permet l'affûtage au quotidien) et l'autre plus rugueuse de couleur verte, sur laquelle il faudra appliquer un peu de pâte abrasive dans les moments où la lame perd le mordant de son fil. L'ustensile est fourni dans un socle en plastique pour une protection parfaite.

À lire également :

- Ses appellations

- Son prix

- Les parties du coupe choux

- Les différentes marques

- Nos conseils pour débuter

- Le Coupe Chou Club

- Pourquoi se raser au coupe chou ?