Port offert : 0%
Barbe

Barbe : D’où vient cette tendance à la mode ?

Que vous soyez un jeune homme, une femme ou un styliste reconnu, nul n’est sans admettre que depuis quelques années, la barbe est revenue sur le devant de la scène. Dans la rue, chez les sportifs, les politiques ou encore les acteurs, la barbe a su conquérir le cœur de tous et le visage de beaucoup. Alors revenons un peu sur ce phénomène, sans précédent ? Pas si sûr !

La barbe au fil des temps : un éternel renouveau !

Et oui Messieurs, les années 2010 sont vraisemblablement les années de la barbe. Tout le monde en parle, tout le monde la veut, quelle soit bien taillée, fournie ou en pagaille, elle est la nouvelle lubie. Et avant de savoir comment entretenir sa barbe il peut être intéressant de revenir un peu fouiner dans le passé pour voir comment elle a vécu dans d’autres périodes de l’histoire.

Effectivement, elle n’a pas toujours été bien perçue dans les sociétés précédentes. Selon les époques et les religions, elle a connu des hauts et des bas.

Dans l’Égypte Antique par exemple, la barbe était un moyen pour les pharaons de se distinguer du peuple. Ils portaient effectivement ce que l’on appelle une « postiche » qui était à l’époque un symbole de pouvoir, de puissance et de souveraineté.

Si l’on regarde maintenant du côté de la Grèce Antique on peut comprendre une symbolique très marquée également de la barbe. Dans les différents mythes fondateurs les dieux et héros la portaient en signe de virilité. Pour les philosophes athéniens elle était vue comme un signe distinctif de sagesse. Car plus le philosophe avait une toison fournie, plus l’image qu’il dégageait était celle de la sagesse.

Mais alors me direz-vous, la barbe a finalement toujours était bien perçue ? Pas vraiment. Dans l’Empire Romain cette fois, la norme était au visage rasé, c’est d’ailleurs à cette époque-là que le métier de barbier était le plus plébiscité. Avant chaque bataille, les chefs de rang aimaient se faire raser de près par leur barbier attitré.

Faisons maintenant un bond dans le temps pour arriver au XVème siècle en Europe. À cette époque précise, la guerre était faite à … La barbe ! Effectivement, durant cette période, son port était interdit par les plus hautes instances, pas évident pour un Sébastien Chabal ou un Père Fouras !

Les religions et la barbe, des opinions qui sont partagées

Pour ce qui est de la religion, bien-entendu les avis sont partagés. Pour l’Islam, le port de la barbe est une tradition qui descend du Prophète Mahomet. Il la portait fournie et même si aucune sourate n’y fait allusion, Mahomet ordonnait aux musulmans du monde entier de se la laisser pousser et de se tailler la moustache.

Chez les juifs, les avis divergent. On retrouve notamment dans le troisième livre de la Torah l’interdiction de se raser, qui était un acte représentant le deuil. Mais dans les faits, son port n’a pas toujours fait l’unanimité et il a varié selon les lieux, interprétations et époques.

Pour le Christianisme, aucune règle ne prévaut. On sait seulement que la barbe était signe de maturité pour Jésus, Moïse et les apôtres qui l’a portaient.

On le comprend bien, sa popularité et son aspect symbolique ont évolué d’hier à aujourd’hui. Cela fait quelques années que le mouvement Hipster l’a remise au goût du jour. Aujourd’hui, elle s’est démocratisée pour que la culture Mainstream en fasse son accessoire de mode favori.

Découvrez notre catalogue complet d’accessoires pour prendre soin de votre barbe. Vous allez adorer !